Bien mal acquis:la cour de cassation de paris se penche sur le dossier Teodorin Obiang

2 Min
0

En France la cour de cassation se prononce ce mercredi sur le recours du vice-président de la Guinéen Equatoriale, Teodoro Obiang Mangue Nguema, reconnu coupable en 2020 de s’être enrichit de manière illégale.

Dans ce dossier des « biens mal acquis » , la Cour d’appel de Paris avait condamné le 10 février 2020 le fils du président de la Guinéen Equatoriale, Teodoro Obiang, vice-président du pays en charge de la Défense et de la Sécurité de son pays à trois ans de prison avec sursis et 30 millions d’euros d’amende et des confiscations, pour s’être bâti frauduleusement un patrimoine considérable en France.Il est reconnu d’avoir blanchit 150 millions d’euros.

Malabo et ses avocats qui n’étaient pas d’accord sur le jugement de la Cour d’appel de Paris avaient porté l’affaire devant  la Cour de Cassation. Ce dernier doit  trancher ce mercredi.

Tout de même il y a des perspectives que la France restitue les Biens confisqués au peuple équato guinéen vu le projet de Loi qui était en discussion au Parlement français.

Voir d'autres articles
Voir dans Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

Pétrole : L’IAP signe une convention de partenariat avec le Sénégal

Luc Michel C’est un des plus grands champs gaziers d’Afrique. Le GTA, pour « G…