Charleroi: Le COCAD rencontre la secrétaire d’Etat Sarah Schlitz

1

Le Collectif Carolo des africains pour la diversité COACAD a rencontré à Charleroi ce 21 janvier, la secrétaire d’État  à l’Égalité des genres et à l’Égalité des chances, Sarah Schlitz.

Pendant cette rencontre qui a durée plus de deux heures, le COCAD a exposé  les difficultés que vivent la communauté noire de Charleroi. Parmi la longue liste, figure le problème de l’emploi ,le racisme en milieu scolaire entre autres.

Selon le COCAD les afrodescendants peinent à accéder à certains postes mais aussi à certains niveaux de  responsabilités.D’ailleurs l’organisation a soulevé la possibilité d’un quota d’embauche pour les africains.

Mais sur cette interpellation la secrétaire d’Etat s’est voulue claire  » il n’y a pas encore de mesures permettant d’imposer un quota d’embauche basé sur l’éthnicité. On peut essayer d’influencer les entreprises mais il n’y a pas encore d’obligation » explique t-elle.

La délégation du COCAD (Marcelle Kom la coordonatrice, Océane Toukam et Orphée Kinss membres du conseil d’administration) a émis l’idée d’intégrer des modules sur le racisme et ses méfaits  dans le programme scolaire et le vote d’un budget pour appuyer la lutte.

La secrétaire d’État à l’Égalité des genres et à l’Égalité des chances qui a été à l’écoute de la délégation se réjouit d’avoir échangé avec « des bénévoles qui débordent de projets pour lutter contre le racisme et les discriminations et pour visibiliser les citoyens afrodescendants ».

Basé à Charleroi (Wallonie) depuis 2012 ,le COCAD Asbl  qui a des ambitions transnationales a fait de la défense des personnes d’ascendance africaine son cheval de bataille.

voir encore plus d'Articles
Encore plus de  wema info
Plus d'articles dans la rubrique Coopération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

Migrants morts à Melilla, l’union africaine demande l’ouverture d’une enquête

L’Union africaine demande l’ouverture d’une enquête suite au drame survenu le vendredi 24 …