Décédé après son interpellation par la police: les bruxellois ont manifesté cet après-midi pour réclamer justice pour Ibrahima

4 Min
0

Plus de 500 bruxellois se sont rassemblés ce mercredi dans l’après-midi près du commissariat situé dans la rue de Brabant. Une mobilisation pour réclamer justice pour Ibrahima, un jeune de 23 ans décédé samedi 9 Janvier quelques heures après son interpellation par la police.

On pouvait lire sur les banderoles “justice pour Ibrahima” “stop la violence policière”. Des bruxellois de communautés différentes ont répondu à l’appel, certains interrogés rappellent qu’on a pas besoin de connaitre la victime pour être présent mais il faut tout simplement manifester pour arrêter cette saigner qui peut toucher n’importe qui.

Une manifestation pacifique qui a débordé au environ de 16h. Une centaine de manifestants assaillis par la colère et la tristesse a affronté les forces de sécurité. Des  véhicules de police et du mobilier urbain ont été saccagés par ces jeunes qui criaient “Police, assassins” .

L’avocat de la famille d’Ibarhima  Alexis Deswaef qui était présent sur les lieux a exprimé toute son indignation “Il a exercé son droit à filmer la police et les choses ont mal tourné.” déclare-t-il. “Ibrahima n’aurait dû jamais être arrêté parce qu’il filmait la police. Ensuite, au commissariat, dans le local de fouille il s’est senti mal. Il est tombé de sa chaise, inconscient. Pendant de très longues minutes, rien ne s’est passé. Aucun policier ne s’est inquiété de le voir inconscient au sol. Ils l’ont laissé mourir. Il y a au moins un délai selon nos informations de cinq à sept minutes” ajoute-il. L’avocat précise que les examens toxicologiques n’ont pas relevé de présence de drogue.

La famille d’Ibrahima quant à elle demande plus d’éclaircissements sur les circonstances de la mort de leur fils.

Interpellé pour avoir filmé un contrôle de police à hauteur de la gare du nord à Bruxelles et non-respect du couvre-feu selon la version de la police, Ibrahima, âgé de 23ans est décédé ce samedi soir après avoir été amené au commissariat.

Le parquet de Bruxelles a demandé la désignation d’un juge d’instruction pour la suite de l’enquête.

Voir d'autres articles
Voir dans A LA UNE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

France:Victoire pour Inès, la femme noire qui se battait contre le placement de son fils autiste belge de 7ans

Placé en institution en France depuis l’été dernier, Oscar le jeune autiste belge de 7ans …