Ghana : le sommet restreint de la CEDEAO sur la situation au Mali n’a pas été concluant

3 Min
0

Les militaires maliens qui ont renversé le régime d’Ibrahim Boubacar Keita étaient à Accra ce 15 septembre pour une rencontre avec la CEDEAO. Leur  objectif était de trouver un accord sur la transition et les sanctions contre le Mali. Mais la CEDEAO est inflexible, elle veut un président et un premier ministre civils pour assurer la transition

Après une journée de discussions, la CEDEAO s’est montrée intransigeante, l’organisation sous-régionale a martelé sa demande de nomination d’un président et premier ministre civils pour conduire la transition. Le président Ghanéen Nana Akufo président en exercice de la CEDEAO a été ferme avec la délégation dirigée par le colonel Assimi Goita

 “Nous espérons que nous parlons de jours et non de semaines” a-t-il déclaré.

La CEDEAO maintient donc les sanctions économiques  contre le Mali en attendant une réponse claire de la part du conseil national pour le salut du peuple (CNSP).

Lors de la clôturer des concertations nationales au Mali, les militaires ont demandé le soutien et l’accompagnement de la communauté internationale pour une mise en œuvre parfaite de leur charte de transition. 18 mois de transition ont été retenus mais jusque-là aucune information sur le président de la transition n’a été donnée.

La semaine prochaine une délégation de la CEDEAO se rendra au Mali pour s’assurer de l’application des conclusions de ce sommet restreint.

Wema Info

Voir d'autres articles
Voir dans Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

Gouvernement Vivaldi en Belgique :Alexander De croo est le nouveau premier ministre

Les discussions en vue de former un gouvernement fédéral se sont poursuivies toute la nuit…