Guillaume soro interroge Macron «la liberté d’un ivoirien ne vaut pas celle d’un russe ? »

3 Min
0

La sortie d’Emmanuel Macron dénonçant l’arrestation de l’opposant russe Alexeï Navalny agace visiblement Guillaume Soro. L’ancien président de l’assemblée nationale de la cote d’ivoire en exil rappelle au président Français dans un tweet la dure condition des opposants ivoiriens qui subissent au quotidien la dictature de Alassane Ouattara sous le silence assourdissant de la France. Le cas du député Alain lobognon un de ses compagnons arrêté le 23 décembre 2019 a été pris en exemple.

Emmanuelle Macron qui juge la condamnation d’Alexeï Navalny inacceptable, estime qu’un « désaccord politique n’est jamais un crime » a-t-il tweet.
Il est allé jusqu’à réclamé la libération immédiate de l’opposant russe, car pour lui « le respect des droits humains comme celui de la liberté démocratique ne sont pas négociables ».


Alexeï Navalny a été condamné mardi 2 février à trois ans de prison pour avoir violé selon la cour les conditions du contrôle judiciaire qui accompagnaient sa peine.
Au-delà de la France les Etats-Unis, l’union européenne, l’Allemagne, le Royaume Uni ont de manière unanime demande la libération d’Alexeï Navalny.

Voir d'autres articles
Voir dans Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

Sénégal : l’immunité parlementaire du député Ousmane Sonko levée

L’assemblée nationale du Sénégal a voté dans sa majorité la levée de l’immunité parlementa…