Île de Gorée : les rues conservent les noms des colons, après la debaptisation de la place de l’Europe

Île de Gorée : les rues conservent les noms des colons, après la debaptisation de la place de l’Europe

 « La place de l’Europe » à Gorée devient « la place de la liberté et de la dignité humaine » un acte symbolique après plusieurs indignations qui ont suivi son inauguration en 2018.

Des changements qui n’incluent pas les rues qui portent toujours les noms des colons. L’île de Gorée au senegal fût le plus gros centre d’esclavage en Afrique du XVe au XIXe siècle, sous la domination portugaise, anglaise, néerlandaise et française.

Le maire de Gorée Augustin Senghor  l’a rappelé lundi sur les ondes de Rfi. Les rues conservent les noms des colons. «  Il n’y a pas eu d’erreur à donner une place à l’Europe à Gorée, comme  aussi nous avons assumé qu’il n’y a pas lieu de changer les noms des rues qui sonnent européens ou français car ce sont les marques de l’histoire et on ne peut pas l’effacer. Aujourd’hui nous sommes à l’ère du pardon et de la réconciliation » affirme t-il

Rénovée en 2003 grâce à un financement de l'Union européenne, « la place de l’Europe » inaugurée le 9mai 2018 a été débaptisée. Le conseil municipal de la mairie, a adopté samedi à l’unanimité une délibération : elle devient  la « Place de la Liberté et de la Dignité humaine » annonce-t-il dans un communiqué.