Lamine Diack, retrouve sa terre natale après 5 années en résidence surveillée à Paris

5 Min
1
Masque chirurgical anti-Covid sur le visage, Lamine Diack est arrivé vers 21 heures hier, lundi 10 mai 2021, à Dakar, à bord du vol Air France, épilogue de près de cinq années d’interdiction de voyager du fait d’un contentieux judiciaire. L’ancien président de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) en bisbilles avec la justice française était en résidence surveillée depuis cinq années dans l’Hexagone.
Selon sud quotidien,Lamine Diack, ancien président de la Fédération internationale d’athlétisme (Iaaf) a foulé le tarmac de l’aéroport international Blaise Diagne vers 21 h à bord d’un vol Air France. Il est apparu souriant et a été accueilli au Salon d’honneur de l’aéroport avant de s’engouffrer dans son véhicule pour rentrer chez lui.

Après 5 années passées en résidence surveillée à Paris, Lamine Diack n’a pas souhaité un accueil populaire. Ni s’adresser à la presse. Son voeu : retrouver les siens et se reposer. C’est à sa fille aînée, Mame Fatou Diack, qui s’est adressée, aux journalistes venus faire le pied de grue. Elle a tenu à remercier l’Etat du Sénégal qui a pris toutes les dispositions idoines pour le retour de son père. Annoncé dimanche à Dakar, Lamine Diack était retenu pour des formalités administratives.

L’ancien président de l’IAAF âgé de 87 ans, en résidence surveillée depuis novembre 2015 en France, a été condamné par la justice française à quatre ans de prison, dont deux ferme, le 20 septembre dernier, pour son “implication dans un réseau de corruption destiné à cacher des cas de dopage en Russie”. L’ancien président de l’IAAF (1999- 2015) avait bénéficié le 30 décembre dernier d’une levée de la mesure d’interdiction de quitter le territoire français dont il faisait l’objet, contre le paiement d’une caution de 500000 euros, soit un peu plus de 327 millions de francs CFA.

Le Jaraaf de Dakar, son club, dont il fut le président pendant de nombreuses années, avait décidé de payer cette caution lors d’une assemblée générale extraordinaire tenue à Dakar le 18 avril dernier. A son retour, Lamine Diack prévoit d’aller se recueillir sur la tombe de ses parents et saluer son grand-frère Alioune Diack, un ancien entraîneur de football centenaire depuis l’année dernière, informent des proches de l’ancien président de l’Iaaf (1999-2015).

Lamine Diack, confient des sources, prendra le temps de parler avec la presse “au moment opportun”. Le retour au Sénégal de Lamine Diack constitue un véritable ouf de soulagement pour le monde sportif sénégalais qui digérait mal la privation de liberté de l’ancien dirigeant sportif.

Voir d'autres articles
Voir dans Diaspora

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

Décès ce mercredi du journaliste de France24 Amobé Mévégué

Le journaliste, animateur et producteur camerounais à France 24, Amobé Mévégué nous a quit…