Mali : Bah N’daw promet “une transition stable et apaisée” dans le respect des conditions définies

4 Min
0

Le nouveau président malien de la transition Bah N’Daw et son vice-président Assimi Goita ont prêté serment ce vendredi devant le président de la cour suprême, Wafi Ougadeye Cissé.

Le patron de la cour suprême qui a dirigé la cérémonie  a tenu à rappeler  aux deux hommes ” vous prenez les rênes de votre pays à un des moments cruciaux de son histoire. Votre tâche sera ardue car  les attentes de votre peuple sont immenses et toutes plus urgentes les unes que les autres “.

Bah N’Daw  qui prend la parole pour la première fois depuis sa nomination le 21 septembre, a promis aux maliens une “transition stable, apaisée et réussie dans les conditions définies”.


L’ancien président du Nigeria et médiateur de la CEDEAO, Goodluck Jonathan qui était présent au Mali, a assisté à l’investiture. Une présence qui n’enlève en rien les sanctions qui pèse contre le Mali. L’organisation sous régionale qui s’est emmurée dans un silence total attend la désignation d’un premier ministre civil. Goodluck Jonathan dans sa conférence de presse a réclamé la version  finale de la charte de transition pour s’assurer du respect des recommandations de la CEDAEAO surtout celle relative aux prérogatives du vice-président.

Malgré la ligne adopté par les pays de la CEDEAO face à la situation qui prévaut au Mali ,le président de la Guinée Bissau, Umaro Cissoko Embalo a tenu à accompagner les maliens dans ce nouveau départ, son arrivée à la cérémonie d’investiture a été une grande surprise.

Désigné par le comité national pour le salut du peuple, Ba N’Daw  va diriger le Mali pour 18 mois, le temps de la transition .Il sera ainsi secondé par le colonel Assimi Goita chef des militaires qui ont renversé le régime d’Ibrahim Boubacar Keita.

Wema Info

Voir d'autres articles
Voir dans Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

Erdogan remet en question la “santé mentale” de Macron, l’Elysée rappelle son ambassadeur à Ankara

La France a rappelé ce samedi 24 octobre son ambassadeur à Ankara suite aux propos tenus p…