Mali: la cedeao réagit à l’arrestation du président de la transition et son premier ministre par des soldats

2 Min
0

Au Mali, neuf mois après le renversement du pouvoir d’IBK, les militaires ont arrêtés le président de la transition et son chef du gouvernement.

Bah n’daw, Moctar Ouane ainsi que quelques uns de leurs collaborateurs ont été conduits à Kati (camp militaire).

Selon Maliweb tout est parti de l’éviction de deux éléments influents de l’ex Comité National pour le Salut du Peuple de la liste du nouveau gouvernement à savoir  le colonel Sadio Camara ( ex-ministre de la défense) et le colonel Modibo Koné (ex ministre de la sécurité).

Le Premier ministre, Moctar Ouane, a  indiqué qu’il  a été emmené sous contrainte par des soldats chez le Président de la transition après la nomination des membres du nouveau gouvernement.

Reaction de la cedeao

La cedeao qui était au coeur de la résolution de la crise politique au Mali ” condamne avec énergie cet acte d’une gravité extreme qui ne peut en aucun être toléré aux regards des dispositions pertinentes de la cedeao et de la l’union africaine “. Déclare t-elle dans un communiqué

les présidents exigent un retour des militaires  en caserne et “une libération immédiate et sans conditions des autorités gardées dans les casernes et invitent les parties à privilégier le dialogue.”

Le médiateur de la Cédéao dans la crise malienne, Goodluck Jonathan, doit se rendre sur place ce mardi.

Voir d'autres articles
Voir dans Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

Crise politique: la Francophonie suspend le Mali

Le Conseil permanent de la Francophonie s’est réuni en session extraordinaire ce 3 juin 20…