Manifestations au Sénégal : les sociétés françaises présentes dans le pays, vandalisées

8 Min
0

Les sociétés françaises au Sénégal ont souffert des manifestations qui ont suivi l’arrestation de l’opposant Ousmane Sonko. Sept magasins de l’enseigne Auchan, ont  été dévalisés, des stations Total et bureau de la Sonatel brulées et l’autoroute à péage géré par Eiffage n’a pas aussi échappé à la furie des manifestants.

 

Au Sénégal les manifestations en soutien à l’opposant Ousamne Sonko vire au drame au-delà des morts enregistrés, des entreprises françaises installées dans le pays ont été saccagées.

Le distributeur Auchan dévalisé

L’enseigne Auchan a pris un grand coup, dans plus de sept magasins les marchandises ont été vidées et emportées par les manifestants. Les guichets, les étagères et les portails de ces grandes surfaces ont été détruits.Une situation regrettable dénoncée par Papa Samba Diouf, Responsable de la Communication Auchan Sénégal.

Ce n’est pas la France qui a été attaquée. Ce sont des sénégalais qui ont été agressés. Ce sont des familles et des habitants qui ont été fragilisés. C’est notre identité de peuple pacifique qui a été piétinée. Je suis triste car j’aime mon pays et jamais je n’aurais pu croire qu’un jour, nous allions offrir au monde ces images de pillage,

regrette-t-il. Il poursuit

e Je pense aux milliers de sénégalaises et sénégalais qui travaillent avec nous, aux dizaines de milliers d’agriculteurs qui ont vu des débouchés, aux centaines de milliers de clients qui ont pu accéder à une alimentation plus accessible.

Pour rappelle l’arrivée d’Auchan à Dakar a vivement été critiquée par les commerçants et une bonne partie de la population qui estiment que le distributeur français tue le petit commerce dans le pays. ” Auchan Dégage “, c’est le nom d’un collectif mobilisé au Sénégal contre le géant de la distribution. Un an après son arrivée au sénégal, le groupe français a ouvert une trentaine de magasins. (source RFI)

Stations Total

Quatre stations Total ont aussi été saccagées. L’Association des gérants dénonce et rappelle que ces entreprises appartiennent à des Sénégalais.

Ces stations-là appartiennent à des Sénégalais. Qu’ils arrêtent de les saccager. Les gens ont le droit de manifester mais ces stations-là, c’est des Sénégalais qui ont investi. Malgré qu’il y a un logo étranger mais c’est des Sénégalais lambda qui ont investi,

a-t-il déclaré.

La Compagnie française des pétroles (CFP) est née dans les années 1920.En 1991 l’entreprise adopte  le nom de Total. Total est une société qui intervient aussi dans les secteurs de l’énergie bas-carbone et de la production d’électricité. Aujourd’hui le groupe est présent dans plus de 130 pays dans le monde. Sa présence marquée en Afrique est souvent source de polémique.

L’autoroute à péage  impraticable

Les manifestants ont envahi ce 4 mars l’autoroute à péage et les agents sur place ont pris la fuite. Des agresseurs armés ont barré les voies et beaucoup de véhicules ont été immobilisés.

L’entreprise SENAC, filiale du groupe Eiffage a obtenu, en 2009, la concession de la première autoroute à péage du Sénégal pour une durée de 30 ans. Mais son modèle de réalisation et de gestion constituent une pomme de discorde entre l’Etat du Sénégal et les usagers.

La Sonatel brulée

La Sonatel des Parcelles Assainies a aussi été attaquée, brûlée et vandalisée par des manifestants qui réclament la libération d’Ousmane Sonko.

Au Sénégal depuis un bon moment la présence des multinationales est dénoncée. Pour cette nouvelle génération d’activistes ce système Françafrique doit cesser. La plupart d’entre eux pensent qu’à travers ces compagnies la France pillent le Sénégal et maintient la colonisation sous une autre forme.

 

 

Voir d'autres articles
Voir dans Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

Le sommet Afrique-France reporté au mois d’octobre

Le sommet Afrique-France qui devait se tenir du 8 au 10 juillet 2021 à Montpellier en Fran…