Maroc: les Marocains et les résidents étrangers sont autorisés à revenir dans le royaume à partir de ce 14 juillet

Maroc: les Marocains et les résidents étrangers  sont autorisés à revenir dans le royaume à partir de ce 14 juillet

Le gouvernement marocain a annoncé mercredi que les Marocains et les résidents étrangers au Maroc seront autorisés à revenir dans le royaume à partir du 14 juillet, sans avancer de date sur la réouverture des frontières aux touristes.

Seuls les voyages par voie aérienne et maritime seront autorisés, avec l’obligation de présenter à l’embarquement un test de dépistage du Covid-19 négatif de moins de 48 heures, a ajouté le gouvernement dans un communiqué. Les départs se font seulement depuis deux ports, le port de Sète en France, et le port de Gênes, en Italie. Ce sera aussi possible par voie aérienne, mais là encore, pas depuis l’Espagne et seulement dans le cadre de vols spéciaux affrétés par des lignes nationales comme Royal Air. 

Pas de traversée de l'Espagne en voiture cet été

Cette entrée estivale au Maroc chaque année, en Espagne on l’appelle la Operación del estrecho, l’Opération détroit de Gibraltar. Ce sont en majorité des Marocains ou des gens d’origine marocaine résidents en Europe qui traversent pendant l'été et cette vague migratoire est très importante : environ 2,9 millions de personnes en 2019 ont traversé l’Espagne pour prendre des ferries à Tarifa, Algésiras ou autre, pour rejoindre le royaume chérifien pour le temps des vacances.

Cette année, cette migration estivale n’aura donc pas lieu, et cela provoque d’énormes frustrations. A moins que les autorités marocaines changent d’avis dans les prochaines semaines.

Ces saisonnières ne peuvent pas pour l’instant revenir au Maroc et leur sort est incertain. Les autorités marocaines se montrent inflexibles, d’autant disent-elles que plusieurs de ces saisonnières sont porteuses du virus Covid-19  informe nos confréres de rfi.

Aucune annonce n’a été faite sur la date de réouverture générale des frontières, fermées depuis mi-mars pour lutter contre la pandémie de nouveau coronavirus. Secteur clé de l’économie marocaine, le tourisme a depuis vu ses recettes plonger.

Le Maroc compte 14771 personnes affectées par le virus et 242 décès.