Migration légale: l’Italie va acceuillir 70.000 travailleurs étrangers en 2022

0

Dans un communiqué rendu public par l’ambassade d’Italie à Dakar, les autorités italiennes ont annoncé de nouvelles mesures en matière de politique migratoire. Au cours de l’année 2022, 70.000 travailleurs étrangers accueillis dans le pays. Le nombre a été revu à la hausse par rapport aux années précédentes (plafond limité à 30.000).Les dispositions concernent surtout la migration saisonnière et le travail comme employé dans certains secteurs et professions (agriculture, transports, bâtiment-construction, services touristiques et hôtellerie, etc.).

Les ressortissants des pays comme le  Sénégal, le Mali et la Gambie qui sont inclus dans le groupe de pays bénéficiaires, peuvent consulter les modalités.ici: https://www.interno.gov.it/it/notizie/decreto-flussi-2021-69700-ingressi-consentiti-italia-lavoratori-non-comunitari)

L’objectif de l’Italie précise le communiqué  est « d’augmenter les opportunités de migration légale et renforce les projets de collaboration pour mieux gérer la mobilité des travailleurs dans un esprit de partenariat ».

La croissance du quota pour 2022 va de pair avec d’autres mesures pour règlementer la migration légale en provenance de l’Afrique de l’Ouest, notamment :

  • les programmes de l’Agence de Coopération italienne AICS visant à lutter contre les causes profondes de la migration irrégulière en soutenant le secteur privé et la création d’emploi surtout pour les jeunes;
  • le financement par la banque de développement italienne CDP (Cassa Depositi e Prestiti) en faveur de l’Union des Mutuelles PAMECAS pour des opérations de microfinance à disposition de la diaspora sénégalaise en Italie;
  • les cours de formation linguistique, civique et professionnelle (projet FAMI) que nos organisations de la société civile, avec le soutien du Gouvernement italien, offrent aux ressortissants sénégalais et gambiens ayant déjà entamé un parcours de regroupement familial vers l’Italie;
  • la mise à disposition de 15.000 visas (au niveau global) pour de projets de formation professionnelle pouvant, par la suite, être convertis en permis de séjour de travail.

Ces mesures concrétisent la volonté italienne de continuer à intensifier la collaboration bilatérale avec l’Afrique pour développer un partenariat efficace en matière de migration régulière, en renforçant la mobilité légale, la lutte contre les trafiquants d’êtres humains et en réduisant les risques de migration irrégulière.

voir encore plus d'Articles
Encore plus de  wema info
Plus d'articles dans la rubrique Coopération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

Migrants morts à Melilla, l’union africaine demande l’ouverture d’une enquête

L’Union africaine demande l’ouverture d’une enquête suite au drame survenu le vendredi 24 …