Nathalie yamb: “le franc cfa n’est pas une monnaie. C’est une injure”

3 Min
0

L’activiste Nathalie yamb, trés engagée dans le débat contre le fcfa n’en démord pas. Dans ses chroniques sur les réseaux sociaux elle parle du fcfa non pas comme monnaie mais comme injure.

Expulsée de la Côte d’Ivoire en 2019 pour ses positions tranchées,Nathalie yamb ne change pas de fusil d’épaule.Pour elle les pays africains doivent avoir une indépendance monétaire, seul gage de l’émergence. Dans cette vidéo elle étale une panoplie de billets de banque tout en donnant les définitions de leurs symboles. Son objectif montrer le manque de sérieux attribué au billet cfa.

Nathalie Yamb s’est fait remarquée dans le panafricanisme depuis son poignant discours à Sotchi en Russie où elle a remis les pendules à l’heure pour tous ceux qui pensent que l’Afrique et leur chasse gardée.

 

Qui est Nathalie Yamb

Nathalie Yamb est née le 22 juillet 1969 en Suisse d’un père camerounais et d’une mère suisse. Diplômée en sciences politiques et journalisme, elle commence sa carrière en 1992 dans l’industrie télévisuelle en Allemagne. De retour en Afrique, plus précisément au Cameroun elle décide ne pas travailler en tant que journaliste. Elle y occupe des postes stratégiques dans l’industrie publicitaire.En 2005 elle travaille comme responsable des ressources humaines et de la communication pour la filiale camerounaise de l’armateur Maersk. En 2007, elle occupe le même poste en Côte d’Ivoire chez l’opérateur de télécommunications MTN. Plus tard, elle devient la porte-parole de l’ancien chef d’État ghanéen Jerry Rawlings, puis conseillère exécutive de la mairie d’Azaguie en Côte d’Ivoire.

Lire aussi cet article sur le fcfa 

 

Voir d'autres articles
Voir dans DERNIERES ACTUS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

Sénégal : l’immunité parlementaire du député Ousmane Sonko levée

L’assemblée nationale du Sénégal a voté dans sa majorité la levée de l’immunité parlementa…