Ouverture d’un centre écologique à St-louis au Sénégal: La belge Isabelle Visart et Samba Sart au chevet de l’environnement

6 Min
0

Amina Gueye

Amoureux de la nature, Isabelle Visart, de l’ASBL belge “SOLIDARITY” et l’artiste plasticien Samba Sart ont lancé dans la ville de Saint-Louis au Sénégal, un projet de centre écologique  « FOR SOPI » en langue wolof, qui signifie « je ramasse »-je transforme ». « FOR SOPI » ce centre écologique de formation aux métiers de l’art et au recyclage dédié aux jeunes à pour objectif de protéger la nature contre les déchets plastiques. Ce entre qui va s’étaler sur une surface de 30 m sur 40 dans la ville de St-Louis ouvrira ses portes en mars 2021.

Depuis plus d’un an, l’artiste plasticien, engagé dans l’environnement, Samba Sarr et Isabelle Visart de l’ASBL belge Solidarity travaillent sur ce projet. Isabelle une bruxelloise et samba un natif de saint-louisien ont placé dans l’ancienne capitale du Sénégal (Saint-Louis) ainsi que sur ses plages des poubelles géantes récupératrices de plastique, des poissons GOBIE, ainsi que des poubelles en forme de tortue, de contrebasse (dans le cadre du festival du Jazz), de djembé.

C’est de cette récupération du plastique qu’est né le projet de création d’un parc écologique ainsi qu’un Centre de Formation Écologique aux Métiers de l’Art.

“For Sopi” en langue wolof qui veut dire  ” Ramasser et transformer ” est le nom donné à ce projet environnemental qui vise à conscientiser les jeunes de l’importance de la nature.

Le parc écologique

Pour accompagner l’Etat du Sénégal dans la lutte contre les déchets plastiques Isabelle et Samba ont aussi eu l’idée  d’un Parc écologie. Cette partie intégrante du projet ,permettra d’accueillir des animaux issus de la transformation du plastique de récupération. Le plastique non récupérable est utilisé par l’artiste dans la fabrication d’animaux (girafes, crocodiles, singes, tortues, autruches, flamants roses, zèbres, oryx, oiseaux, éléphants …) qui trouvent leur place dans ce parc écologique

Le Centre de Formation Écologique aux Métiers de l’Art sera intégré dans le Parc et sera accessible principalement aux jeunes comme aux adultes.

Ce parc sera équipé de panneaux solaires (ou éoliennes en plastique de récupération) et sera aménagé avec des arbres et plantes, ainsi que des balançoires et toboggans toujours en plastique.

Photographie Brieuc Debontridder

D’ailleurs durant la phase préparatoire, Samba  Sart a eu à organiser des ateliers, des journées de sensibilisation et de formation à la gestion des déchets dans les écoles et lieux publics de la ville.

L’idée est de donner accès à la jeune population de Saint-Louis à un parc animalier sans pour autant enfermer des animaux.

Dans ce Centre, les jeunes (et moins jeunes) seront amenés à découvrir la réutilisation du plastique. De nombreux petits chefs d’œuvre ont déjà été réalisés en attente de l’ouverture du parc prévu en mars 2021.

Ce projet a pu démarrer grâce à l’aide apportée par le LIONS CLUB HAUTE ARDENNE et la COMMUNE DE SCHAERBEEK, tous deux en Belgique

L’Association « Jeunesse Éducation Environnement (JEE) » soutenue par l’asbl SOLIDARITY a été créée récemment pour accompagner ce projet. Les membres actifs, en partie des artistes, des enseignants, des cinéastes, des artisans, des étudiants s’engagent à mettre leurs connaissances à la disposition des jeunes (scolarisés et non scolarisés).

Isabelle
+221 77 399 71 42 (Sénégal portable et Wattsapp)
+32 475 25 19 53 (Belgique)

 

 

 

Voir d'autres articles
Voir dans Societé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

Décédé après son interpellation par la police: les bruxellois ont manifesté cet après-midi pour réclamer justice pour Ibrahima

Plus de 500 bruxellois se sont rassemblés ce mercredi dans l’après-midi près du commissari…