Sommet Afrique-France: Quand Macron évite les mouvements citoyens y’a n’en marre,Urgence panafricanisme, la Lucha…

5 Min
2

Le 28é sommet Afrique-France  s’est ouvert ce vendredi 8 octobre à Montpellier en France sans l’ombre des activistes les plus critiques du continent.A l’instar des Chefs d’Etats africain,Y’a en marre ,urgence Panafricaniste, la Lucha, le balaie citoyen pour ne citer que cela ,ces mouvements de la société civile qui n’ont cessent de dénoncer l’hégémonie de la France en Afrique n’ont pas été invité.

 

Ce 28é sommet Afrique -France fait couler beaucoup d’encre et de salive dans le continent africain.Certains observateurs y voient de la poudre aux yeux et trouvent même absurde que certains mouvements d’activistes n’ont pas été convié à l’image d’urgence Panafricaniste dirigé par Kémi Seba, Y’en amarre du Sénégal, le balaie citoyen du Burkina Faso, la Lucha au Congo…

Ces mouvements citoyens sont portés par des jeunes qui sont des symboles de la contestation dans leurs pays.Donc pour les panafricanistes il est difficile d’imaginer un sommet qui vise à renouveler les relations entre l’Afrique et la France sans ces têtes de gondole de l’activisme dans le continent.

Autre  particularité de cette édition, aucun chefs d’Etat ni autorités institutionnelles, il sera exclusivement consacré à la jeunesse d’Afrique et de France bien triée sur le volet.Plus de 700 jeunes issus du continent et qui évoluent dans différents domaines participent à cette rencontre.

Ce sommet qui réunit plus de 2500 personnes a pour ambition “de permettre d’envisager ensemble les perspectives et les premières actions concrètes à mener pour le renouveau des relations entre les deux”.Des centaines de jeunes entrepreneurs, artistes, chercheurs, athlètes, étudiants, personnalités engagées d’Afrique et de France y prennent part.

L’objectif est de  ” questionner et redéfinir les fondamentaux de la relation entre la France et le continent africain en écoutant la jeunesse, en répondant à ses interrogations et en créant un nouvel espace de dialogue orienté vers l’avenir”. précise le comité d’organisation

Les discussions vont tourner autour de cinq grandes thématiques: l’engagement citoyen, l’entreprenariat et l’innovation, l’enseignement supérieur et la recherche, la culture et le sport  mais aussi et surtout une table ronde sur comment nouer des nouveaux réseaux, concevoir des projets communs, bâtir ensemble des ponts.

Pour rappelle c’est une première depuis 1973 qu’un tel sommet se tient sans la présence aucune de Chefs D’Etats Africain.La france qui en est l’initiatrice veut s’entretenir avec la jeunesse de l’Afrique sans intermédiaire.

Les Dialogues seront animés par Achille Mbembe philosophe, politologue, historien et un comité composé de personnalités africaines.

 

 

Voir d'autres articles
Voir dans Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

Pétrole : L’IAP signe une convention de partenariat avec le Sénégal

Luc Michel C’est un des plus grands champs gaziers d’Afrique. Le GTA, pour « G…