Turquie: Erdogan et Charles Michel humilient la femme

6 Min
0

Mardi, les présidents des institutions de l’UE ont été reçus à Ankara par le président turc, Recep Tayyip Erdogan. Mais à la surprise générale, le siège à côté d’Erdogan qui revient à Ursula von der Leyen en tant que patronne de l’Europe a été réservé pour Charles Michel. Von der Leyen a dû se contenter d’un divan placé en retrait. Une humiliation qui a fait couler beaucoup de salive et d’encre.

Une humiliation pour Von der leyen

Dans la vidéo on voit  Charles Michel se précipiter sans gêne sur le fauteuil, s’y vautrer, puis jeter un coup d’œil à Ursula von der Leyen, qui reste plantée debout. “Hum”, a laissé entendre la présidente de la commission Européenne, surprise par cet acte. Les deux hommes sont assis laissant en retrait la femme. Sans protesté vu le décor, elle prend place sur un canapé, faisant face au ministre turc des affaires étrangères, dont la fonction lui est inférieure dans la hiérarchie protocolaire.

La patronne de l’Europe qui était certes choquée a préféré mettre un point d’honneur sur l’objet de la rencontre. ” Mais cela n’implique pas qu’elle n’accorde pas d’importance à l’incident”, a précisé mercredi son porte-parole Eric Mamer. Il poursuit “Mme von der Leyen attend d’être traitée selon les règles protocolaires et elle a demandé à ses services de faire en sorte que ce genre d’incidents ne se répète pas à l’avenir”.

 

Il y’aurait-il des tensions entre Charles Michel et Van der leyen ?

Dans son “regard international”, jeudi sur Europe 1, l’éditorialiste Vincent Hervouët  dit ceci ” voilà, un président du Conseil européen qui sert de maître de cérémonie. Et avec la pandémie, c’est un emploi fictif. Et comme l’ambitieux s’ennuie, il déteste Ursula von der Layen et veut à tout prix la supplanter. C’est pourquoi il s’est laissé piéger en prenant le fauteuil au lieu d’en exiger un autre. Ce n’est pas un manque d’éducation, mais une faute politique que commet ce pignouf. Ursula von der Leyen a perdu la partie de chaises musicales, mais c’est Charles Michel qui a perdu tout honneur en aidant Erdogan à humilier une femme.”

Réaction de Charles Michel

“En dépit d’une volonté manifeste de bien faire, l’interprétation stricte par les services turcs des règles protocolaires a produit une situation désolante: le traitement différencié, voire diminué, de la présidente de la Commission européenne.
Les quelques images qui en ont été diffusées ont donné l’impression que j’aurais été insensible à cette situation. Rien n’est plus éloigné ni de la réalité, ni de mes sentiments profonds. Ni enfin des principes de respect qui me paraissent essentiels.
Sur le moment, tout en percevant le caractère regrettable de la situation, nous avons choisi de ne pas l’aggraver par un incident public, et de privilégier en ce début de rencontre la substance de la discussion politique que nous allions entamer, Ursula et moi, avec nos hôtes”, déclaré t-il dans un communiqué.

Les relations entre L’EU et la Turquie

Cette visite des présidents des institutions de l’UE entre dans le cadre de la politique de renouement des relations entre les 27 et la Turquie qui sont dernièrement très tendues.

 

 

 

 

 

 

Voir d'autres articles
Voir dans Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

Tchad: Macron et tshisekedi condamnent les manifestations

Au tchad de violentes manifestations ont éclaté à n’djamena et dans le sud du tchad …